‘Proust, les arts décoratifs et les objets japonistes’

M.H. Groot, Sjef Houppermans, Annelies Schulte-Nordholt

Research output: Chapter in Book / Report / Conference proceedingChapterAcademicpeer-review

Abstract

La France, et surtout Paris, a joué un rôle essentiel dans ce qu’on appelle le japonisme à partir des années 1860. Le japonisme est resté actuel jusque vers 1920 et a inspiré Marcel Proust quand il a écrit la Recherche. Proust a inséré le Japon dans des associations et des références à d’autres époques, d’autres objets et d’autres formes d’art décoratif européen, en explorant l’effet des similitudes de forme, de technique ou d’atmosphère dans un éventail de souvenirs. Dans cet article, j’introduirai d’abord la signification des différents types d’objets, anciens et contemporains, en relation avec l’oeuvre de Proust. Par la suite, je me pencherai de manière plus spécifique sur les intérieurs, les objets, et sur les différentes façons dont les exemples japonais sont utilisés dans les arts décoratifs occidentaux, comme l’orientalisme et la japonaiserie, afin de voir comment Proust transforme le japonisme visuel des arts décoratifs en ce langage associatif et suggestif qui est le sien.
Original languageFrench
Title of host publicationProust et l'argent
EditorsSjef Houppermans
PublisherBrill/Rodopi
Pages134-157
Number of pages24
Volume15
ISBN (Print)9789004383999
DOIs
Publication statusPublished - 2018

Publication series

NameMarcel Proust Aujourd’hui
PublisherBrill/Rodopi

Keywords

  • Decorative Art
  • Design
  • Literature
  • Marcel Proust
  • Japonisme
  • France

Cite this

Groot, M. H., Sjef Houppermans, & Annelies Schulte-Nordholt (2018). ‘Proust, les arts décoratifs et les objets japonistes’. In S. Houppermans (Ed.), Proust et l'argent (Vol. 15, pp. 134-157). (Marcel Proust Aujourd’hui ). Brill/Rodopi. https://doi.org/10.1163/9789004383999_014